Les rabattes

L'impasse des Rabattes dessert le hameau du même nom. Ce mot, issu de la langue d'oc, signifie dispute.

Les anciens racontaient qu'au début du 20ème siècle, de nombreuses disputes éclataient entre les habitants.
C'est pourtant dans ce quartier qu'Antoine Demilly, célèbre photographe lyonnais, acheta en 1948 une maison le « Val d'Ombré ».
Et ses photos inspirent plutôt la quiétude.

A proximité des Rabattes, un autre hameau porte le nom de « Bataillard ».
Ne croyez surtout pas que les Craponnois aimaient se battre. M. Perricaud du Rhône, archiviste lyonnais de renom, écrivait vers 1911, en parlant de Craponne :

Aussi l'Etranger, venant chez nous, s'en va plus il est très satisfait d'être vite connu.