Expression des groupes politiques

2019, UNE ANNÉE DÉTERMINANTE POUR L’AVENIR

Tous nos meilleurs voeux de santé, de bonheur et de réalisation de vos espérances et de vos engagements pour cette nouvelle année. Nous souhaitons aussi plus de justice sociale, de solidarité et de fraternité pour un monde meilleur.

  • 2019, des élections européennes à risques

Les élections européennes auront lieu le 26 mai, ne les boudons pas. En 2014, seulement 42,43 % des français ont voté. Aujourd’hui, près d’un tiers des sièges accordés au Parlement européen à la France est occupé par l’extrême-droite.

Ne laissons pas les autres choisir à notre place et espérons que des débats riches, constructifs et sincères donnent envie aux électeurs de se prononcer selon leurs valeurs et non pour éviter le pire.

  • 2019, l’année de la transition écologique ?

La COP 24 (Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques) a confirmé en décembre dernier le manque de volonté politique des Etats face à l’urgence climatique Aucun engagement supplémentaire n’a émergé de ces négociations. Les représentants des 196 pays membres ont tout juste « appelé » à la hausse de leurs engagements nationaux d’ici à 2020, une révision très insuffisante pour tenir l’objectif de l’accord de Paris prévoyant de maintenir le réchauffement en-deça de +2°C en 2100.

  • Les communes ont aussi un rôle à jouer.

A Craponne, la mise aux normes thermiques des bâtiments publics est en cours, favorisant les économies d’énergie mais il reste encore beaucoup à faire pour achever ce vaste chantier et pour inciter les particuliers à la rénovation de l’habitat ancien.

Beaucoup à faire également, pour limiter le trafic automobile en particulier pour les déplacements pendulaires ou courts. Sans volonté politique forte les transports en commun, le co-voiturage, la création de chemins piétonniers et de pistes cyclables sécurisées resteront insuffisants. Les élus poursuivant ces mêmes objectifs auront aussi à convaincre avec force et détermination le Sytral et la Métropole en charge respectivement des transports en commun et de la voirie.

Toutefois, les politiques de transition ne pourront être menées sans davantage d’investissement de l’Etat vers les collectivités, sans soutien envers les associations concernées et sans accompagnement des citoyens pour un changement raisonné et équitable de nos modes de vie.

En ce début d’année, gardons l’espoir d’un monde meilleur à venir.

En ce début d’année 2019, nous souhaitons à chacune et chacun d’entre vous, ainsi qu’à vos proches, sérénité, prospérité et réussite dans tous vos projets. Que votre santé, votre bien le plus précieux soit préservée. Si vous êtes en recherche d’emploi, que vos efforts soient couronnés de succès.

Que votre vie familiale vous apporte le bonheur et que vous trouviez auprès de ceux qui vous sont chers, équilibre, joie, chaleur et réconfort.

Pour vous les jeunes, réussite dans vos études, votre formation ou votre recherche d’un premier emploi.

Particulièrement sensibles à l’accompagnement des jeunes dans leur recherche d’emploi ou de formation, notre groupe, lors du conseil municipal de novembre, a exprimé son inquiétude concernant le devenir des Mission Locales Jeunes.

Les missions locales s’adressent à des jeunes en construction (16 à 25 ans) qui éprouvent des difficultés pour entrer dans la vie active pour diverses raisons : qualifications professionnelles insuffisantes, absence de réseaux de relations, déficit de confiance en eux, problèmes de santé, difficultés d’accès au logement, relations familiales défaillantes et sont en capacité à répondre à ces différentes problématiques.

A Craponne le nombre de jeunes craponnois suivis par la mission locale est en augmentation (137 en 2017 contre 117 en 2016). Chaque année ils sont entre 41 et 57 à franchir la porte de la mission locale pour la première fois.

Le 18 juillet 2018, le Premier ministre a annoncé, à l’issue d’un atelier « Action publique 2022 » consacré au service public de l’emploi, la volonté d’encourager des fusions entre les Missions Locales et les agences de Pôle Emploi sous forme expérimentale. Cette annonce a été faite sans concertation préalable avec le réseau des Missions Locales. Ces éventuelles expérimentations de fusion de Missions Locales avec Pôle emploi, seraient de nature à remettre en cause à la fois la spécificité de l’accompagnement global et personnalisé des jeunes et l’ancrage territorial des Missions Locales.

Il est important qu’en tant qu’élus locaux, nous soutenions l’indépendance du réseau des missions locales, et le rôle des élus dans leur gouvernance. Aussi nous sommes heureux que notre demande ait été entendue et que Monsieur le Maire ait proposé d’émettre un voeu au gouvernement sur le sujet qui sera voté lors du prochain conseil municipal de janvier.

DIRE CE QUE L’ON FAIT ET FAIRE CE QUE L’ON DIT

  • Accomplissement de nos engagements.

"C’est une belle harmonie quand le faire et le dire vont ensemble" disait Montaigne.

La dernière année de mandat débute et la sérénité habite notre équipe. Tous les grands projets annoncés sont achevés, ou en passe de l’être comme par exemple la phase 2 d’Olympie. Par ailleurs, un véritable pôle culturel a vu le jour, rapprochant la médiathèque l’Odyssée et l’Espace culturel Eole ; il ouvre de nouvelles perspectives. Une programmation toujours plus séduisante pour répondre à un public fidèle, une prise en compte de tous les âges, enfin l’ouverture désormais non-stop depuis le 12 janvier de la médiathèque l’Odyssée le samedi de 9h30 à 17h, sont des signes de cette nouvelle dynamique. Enfin, le Conseil consultatif des jeunes n’a pas été en reste avec deux réalisations très utilisées : le city-stade à la Tourette et la boîte à livres devant la mairie. Mais d’autres projets vont jalonner cette année : la reconstruction (en cours) de la salle de gymnastique, l’aménagement de l’ex-salle polyvalente en bureaux pour les associations hébergées auparavant à Rébuffat, enfin, le déménagement à la maison Sebe de l’école de musique.

  • Etudes et concertations pour préparer demain.

Deux réflexions i mportantes ont été mises en oeuvre : l’une concerne l’avenir des écoles à Craponne ; elle s’appuie sur une étude réalisée par la SERL ; l’autre vise à identifier les besoins sociaux à Craponne des personnes âgées et des jeunes. Ces deux études, fort utiles, donneront du sens et de la consistance aux projets à court et moyens termes dans ces deux domaines. Ajoutons-y la construction en cours d’un nouveau Projet éducatif territorial (PEDT), transverse à l’ensemble du pôle petite enfance, enfance, jeunesse. Conçu dans l’intérêt de l’enfant et s’appuyant sur une concertation élargie, il abordera notamment la citoyenneté, la parentalité et l’éveil artistique, culturel et sportif. Quant à la 10è enquête consommateurs sur l’évolution des modes de consommation, elle révèle le dynamisme de notre commune : 150 commerces de proximité et 100 entreprises et artisans avec... 4 200 emplois à la clef !

  • Relais du grand débat national.

La concertation pour répondre au plus près des besoins collectifs, nous pensons l’avoir développée depuis longtemps dans notre commune. C’est pour cela qu’il nous semble naturel, dans un contexte politique national pour le moins tendu, de contribuer à la démarche citoyenne visant à donner la possibilité à chacune et chacun de s’exprimer. Ainsi, un cahier de doléances a été mis à la disposition de chaque Craponnois-es à la mairie.

Très belle année 2019 à toutes et à tous.